Le slam du fleuve Sénégal avec Lady Khadija

Originaire du Sénégal, Khadija Wade raconte le fleuve en slam. Une œuvre notamment publiée dans le livre « Daande Maayo, En descendant le fleuve Sénégal », et que Lady Khadija nous présente ici en exclusivité :

© Yves Barou

Ode au Fleuve

Quand tout semble noir, quand le monde devient ténébreux

Quand les têtes se vident et que toute action devient impossible

Quand le flou prend le dessus et que les yeux se remplissent de blanc

J’arrive au moment propice pour vous souffler les bonnes ondes par le vent

De loin, je vous vois courir, je vous vois aller et venir

Impatients, avides d’argent et de pouvoir parfois incapables de réfléchir

Tout autour de vous parle de luxe et de prestige, tout autour de vous est délire

Quotidiens chargés d’illusions, présomptions et compétitions, hélas n’oubliez pas que vous allez mourir

Je renferme le secret capable de d’effarer vos doutes et dissoudre vos heurts

Je suis douce, calme, limpide, clair, je flotte et voyage

Je colorie l’aurore au quotidien, j’arrose vos journées de mes ondes remplies de bonne humeur

Je suis toujours là, mes flancs grandement ouverts prêts à accueillir vos pleurs

Je sais tempérer vos ardeurs, dompter vos peurs

Pendant la nuit, quand tout devient calme j’envoie ma brise nocturne

Vous bercer très lentement dans un berceau perlé de divines fleurs

Et là, la terre vous sourit, le soleil s’efface,

 L’océan s’assagit et donne place à une longue nuit chantante et doucereuse

Le fleuve Sénégal à son embouchure avec l’Océan Atlantique – Yves Barou

 Daande Maayo!

Viens voyager à pied, en pirogue sur le fleuve

Tout un fleuve délaissé, mais qui peut faire peau neuve

Ça t’ dirais de passer un moment fort magique

Un moment d’évasion, des pays authentiques?

Oui admire avec moi les montagnes du Fouta

Oú le Bafing coule, sous un très doux climat,

Chante bien l’épopée du grand Mali Sadio

Avant de t’enfoncer dans les eaux du Walo

De Médine à Bakel, de Matam à Podor

Sur les traces oubliées des anciens chercheurs d’or.

De la gomme d’autrefois, des caravelles d’antan

Amarrées sur les quais sous l’œil des caïmans

Pour voir Koukoutamba, tu as dû voyager

Et à Tokomadji, tu as pu vérifier Comme le riz ou la canne, les bienfaits de tes eaux

Et pour les remercier, chante Daande Maayo

Allons danser ensemble au rythme du Yella

Avec Baaba Maal, d’Podor à Dagana

Pour, au pied du grand arbre, peut-être un acacia

Goûter au doux plaisir d’notre chère Téranga.

De Kayes le matin, au bord du grand Bouel

Tu iras à Saint-Louis, dont tu entends l’appel

Guidé par les génies vers Saint-Louis l’île bénie,

Pour marcher sur le sable d’la langue de Barbarie

J’aime le fleuve, ses couleurs, qui changent à chaque saison

Son bleu, son vert, son gris, qui ouvrent l’horizon

De montagnes en vallées, la goutte d’eau voyage

Allant rebondissant sur des rochers sans âge

Je rêve des grands voiliers, pleure les forêts perdues

En cultivant mon champ, où j’attends la décrue

Mais le soleil qui chauffe peut devenir mon ami

Si par ses sortilèges, il m’éclaire la nuit.

Ô pécheur qui revient ayant franchi la barre

Écoute le récit, et largue les amarres

Viens passer une nuit blanche tout au bord de l’eau !

Où sous le pont Faidherbe, chanteront les oiseaux !

#Daande Maayo

En savoir plus sur Lady Khadija et ses performances artistiques :

« J’ai été très tôt séduite par la musique urbaine; en l’occurrence le rap ! Bercée dès l’enfance par les groupes comme PBS, P.FROISS et Daara J, j’ai commencé par des imitations lors des fêtes de fin d’année. À l’âge de onze ans, je commençais déjà à griffonner de petits textes que je prenais plaisir à rapper à longueur de journée ! C’est en 2015, en rédigeant mon mémoire de master que j’ai compris vouloir poursuivre cet amour pour l’écriture, coûte que coûte, à travers le slam.

J’ai donc fondé le collectif Ndar Slam, et ai proposé à l’Institut Français de Saint Louis la première nuit du Slam en novembre 2017. A la suite de ma première résidence en Mauritanie en 2018 avec le slameur MisterX, j’ai eu l’opportunité de participer à d’autres résidences d’écriture avec de grands noms comme Edgar Sekloka, Jean-Baptiste Meyer-Bish, Didier Awadi…

En 2019, j’ai eu le privilège de croiser Yves Barou à l’occasion d’un livre sur les artistes de Saint-Louis. Il a adopté ma plume et m’a invitée à participer à l’écriture de son livre Daande Maayo avec Baba Maal et Djibril Sy. »

2 MIN
S’immerger
Festival

Living with Rivers : une soirée inédite de mobilisation pour les fleuves !

Le 27 octobre à 19h, IAGF et le musée des Confluences vous invitent à participer à la soirée de clôture de la mobilisation Living with Rivers. Une soirée inédite et interactive qui réunira artistes et experts des fleuves, avec des duplex depuis le Rhône, le Saint-Laurent et le Sénégal.
Lire la suite
1 MIN
S'étonner
Rhône Article

Histoire d’Ondes : comment le Marais de Vaux revient à la vie !

En mai 2022, l'Agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse publiait le récit extraordinaire du marais de Vaux, dans l'Ain. Plus grande zone humide du Bugey, cette tourbière située à 760 mètres d'altitude abrite plus de 160 espèces végétales. Mais celle-ci était en grand danger, jusqu'à ce qu'elle bénéficie en 1992 d'un premier plan de gestion, et en 2018 d'un programme de renaturation ambitieux.
Lire la suite
1 MIN
Ressentir
Rhône Podcast

PODCAST : La renaissance du Rhône

Au coeur de Lyon coule le fleuve Rhône. Bernard Pont le connaît bien. Il travaille pour la réserve naturelle de l'île de la Platière près de Valence depuis trente ans. Il raconte sa quête pour redonner au Rhône sa vraie nature.
Lire la suite
VOIR TOUTES LES ACTUALITÉS