Camille Moirenc, photographe : le fleuve Rhône dans l’objectif

Camille Moirenc sillonne depuis plus de quinze ans le fleuve Rhône. Depuis sa terre provençale natale, il a commencé à le photographier, mêlé aux eaux salées dans le delta de la Camargue ou plus corseté à Arles ou en Avignon. Puis il est remonté plus au Nord, découvrant d’autres paysages, d’autres usages, jusqu’à sa source dans le glacier en Suisse. Pour Living with Rivers, il a accepté de faire le chemin dans l’autre sens et de nous relater, à travers ses photos, quel est son fleuve Rhône…

© Camille Moirenc

Né en 1966 à Aix-en-Provence, Camille Moirenc reste attaché à sa région natale, où il vit. La Provence est son terrain de jeu depuis 30 ans pour rendre compte de la beauté de ses paysages. Marseille et le littoral méditerranéen feront l’objet en 2018 d’une exposition « 438, Notre Littoral » devant le MUCEM avec 80 000 visiteurs ; et plus récemment la montagne Sainte-Victoire.

Mais il s’est aussi pris de passion pour le fleuve Rhône qu’il va rencontrer à pied, à vélo, en bateau ou encore depuis le ciel. Il capte les humeurs du fleuve et suit son évolution, étant devenu au bout de cette décennie passée à ses côtés un témoin incontournable de son patrimoine naturel et industriel, de ses usages et de son évolution.

© Camille Moirenc

Un témoin de la diversité du fleuve

L’eau, si présente dans l’histoire de la Provence, est également au centre de son travail artistique. Elle est son inspiration et son décor de travail : l’eau pour l’agriculture comme sur le canal de Provence ; l’eau des villes, à Marseille et l’eau pour les barrages, la navigation ou encore les loisirs sur le Rhône.

Camille Moirenc nous raconte l’eau dans tous ses états, avec ceux qui exercent leurs métiers ou leurs passions avec elle. Son travail dépasse néanmoins la narration et la seule dimension du reportage ; il sait transformer les lumières du fleuve, sa tranquillité ou sa vigueur en tableaux qui jouent sur les graphismes et les matières. 

© Camille Moirenc

Il aime arpenter ce fleuve qu’il respecte profondément et accumule “les kilomètres de chemins parcourus, de pellicules, d’éditing, de rencontres inédites, de regards nouveaux, d’innovations technologiques, de gigas”. Afin de satisfaire sa curiosité sans limite, mais aussi pour continuer à documenter un Rhône qui change sous les effets du dérèglement climatique et des besoins des territoires et populations.

© Camille Moirenc

Pour Camille Moirenc, l’invitation au voyage doit aussi être une source de réflexion. Sa déclaration d’amour au fleuve est corrélée à un appel à l’aide :

« Je veux montrer la diversité des paysages et des territoires, la richesse du fleuve, à travers différentes prises de vue et aussi ce que les Hommes en font, en bien ou en moins bien. Mes photos sont là pour mieux faire connaître le Rhône et plus globalement, les fleuves, encore trop ignorés”.

Camille Moirenc

Des ouvrages et des expositions pour sensibiliser

En 2018, cette méticuleuse rencontre avec le fleuve est retranscrite dans un livre, conçu comme un abécédaire, pour en dévoiler toutes les richesses : « Rhône, le fleuve » paru aux éditions Actes Sud, en partenariat avec CNR (la Compagnie Nationale du Rhône), qui le missionne depuis 15 ans pour rendre compte du fleuve dont elle a la gestion et de ses activités.

Suivra l’exposition « Visages du Rhône, le fleuve-roi » présentée à Paris. Une première prestigieuse sur les grilles du Jardin du Luxembourg, au Sénat, entre mars et juillet 2021. Du glacier du Rhône jusqu’à la Méditerranée, Camille Moirenc invite le grand public en 80 photos à suivre le cours du fleuve, sur ses 812 km, avec de nombreuses haltes en Suisse puis en France. Des photos accompagnées de légendes écrites par son épouse, Sandrine.

Cette année, l’exposition retrouve la Vallée du Rhône, avec une première étape à Port-Saint-Louis dans le delta de la Camargue. Depuis le 20 mai, l’exposition est à Lyon, sur les grilles de la Préfecture du Rhône. Courez-y ! Elle est en accès libre jusqu’au 20 juillet. 

Et toute l’année, Camille expose son travail dans sa « Gallery » à Aix-en-Provence : 15 Rue Van Loo, 13100 Aix-en-Provence.

Retrouvez la sélection de Camille pour Living with Rivers sur notre compte Instagram : ses photos coups de cœur du Rhône, qui sont aussi une histoire de rencontres et des témoignages de la santé de ce fleuve, colosse aux pieds d’argile.

2 MIN
S’immerger
Festival

Living with Rivers : une soirée inédite de mobilisation pour les fleuves !

Le 27 octobre à 19h, IAGF et le musée des Confluences vous invitent à participer à la soirée de clôture de la mobilisation Living with Rivers. Une soirée inédite et interactive qui réunira artistes et experts des fleuves, avec des duplex depuis le Rhône, le Saint-Laurent et le Sénégal.
Lire la suite
1 MIN
S'étonner
Rhône Article

Histoire d’Ondes : comment le Marais de Vaux revient à la vie !

En mai 2022, l'Agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse publiait le récit extraordinaire du marais de Vaux, dans l'Ain. Plus grande zone humide du Bugey, cette tourbière située à 760 mètres d'altitude abrite plus de 160 espèces végétales. Mais celle-ci était en grand danger, jusqu'à ce qu'elle bénéficie en 1992 d'un premier plan de gestion, et en 2018 d'un programme de renaturation ambitieux.
Lire la suite
1 MIN
Ressentir
Rhône Podcast

PODCAST : La renaissance du Rhône

Au coeur de Lyon coule le fleuve Rhône. Bernard Pont le connaît bien. Il travaille pour la réserve naturelle de l'île de la Platière près de Valence depuis trente ans. Il raconte sa quête pour redonner au Rhône sa vraie nature.
Lire la suite
VOIR TOUTES LES ACTUALITÉS