Un fleuve, cinq regards : le périple des peintres du Saint-Laurent

Ils sont cinq, peintres professionnels québécois, réunis par un même objet de travail et une même attache : le fleuve Saint-Laurent. Depuis 2016, ils parcourent les rives du fleuve, à la recherche de la plus belle lumière, du plus beau paysage et rendent compte, avec chacun leur style et leur vision, de leur relation avec le Saint-Laurent. Pour Living with Rivers, ils nous commentent leurs créations et, bien plus, leur amour pour ce géant.

Derrière le collectif des « peintres du Saint-Laurent », il y a cinq peintres : Gérard Boulanger (Québec/Cap-Rouge), Yvon Lemieux (Québec/Beauport), Raymond Quenneville (Champlain), Robert Roy (Sainte-Perpétue) et Yvon St-Aubin (Château-Richer).

Entre 2016 et 2020, ils ont réalisé une collection riche de cent tableaux, sur les villages côtiers et les environnements naturels qui bordent le fleuve Saint-Laurent, de l’Ontario jusqu’à l’extrémité est du Québec, dans le golfe du Saint-Laurent. Une année, une région, et la production de tableaux qui dépeignent un même lieu mais avec cinq pinceaux différents. 

Pour Gérard Boulanger, ce projet a modifié sa façon de peindre :

Avant je travaillais avec des croquis puis je mettais les couleurs en atelier. Avec ce projet, tout a changé. J’ai travaillé selon l’émotion du moment, pour capter l’essentiel, pour larguer le superflu. Pour moi c’est l’émotion parce que l’eau c’est relié aux émotions.

Gérard Boulanger

Et au-delà des tableaux et des esquisses, ce projet a donné naissance à une aventure humaine sur plus de cinq années, comme le dit Yvon St-Aubin :

Le Québec est magnifique et de pouvoir le refléter dans nos œuvres est un beau grand voyage culturel et historique en couleurs. Je garderai aussi un souvenir exceptionnel de cette grande aventure humaine avec des partenaires que je considère aujourd’hui comme des frères.

Yvon St-Aubin

Aventure humaine du collectif et avec les populations riveraines. Car ces artistes ont voulu partager avec le grand public leur attachement au fleuve et continuer à le faire vivre.  Le Saint-Laurent aura été de toutes les histoires, bien avant l’arrivée des Européens, un lien de communication et une source d’inspiration pour tous les peuples qui l’ont fréquenté.

Ainsi, selon Raymond Quenneville, l’un des membres du collectif et l’instigateur du projet. 

« Les gens aiment le fleuve et chacun à sa façon le décrit avec fierté et passion. On se l’approprie, on en fait « son » fleuve et on en devient rapidement le protecteur. C’est un peu l’enfant commun d’une nation tout entière. Il est grand, riche, puissant et fragile à la fois. C’est de « notre » Saint-Laurent dont on parle ici, celui qui a inspiré les œuvres de cet exceptionnel ouvrage »

Raymond Quenneville

Et finalement, cette aventure n’a fait que renforcer leur propre attachement au fleuve ! “Cette expérience m’a fait encore plus tomber en amour du fleuve” nous dit Yvon Lemieux. “Si on me disait : tu vas passer ta vie à faire le tour du fleuve et le peindre, je le ferai” renchérit Robert Roy.                              

Ce périple et ce travail sont désormais retracés dans un livre, « La collection « Hommage au Saint-Laurent » ». Leurs œuvres sont aussi exposées au Musée Pierre-Boucher de Trois-Rivières (Québec), jusqu’à fin février 2023 (entrée gratuite), avant d’aller à d’autres endroits du Canada dans les prochaines années. 

Retrouvez la sélection de tableaux commentée par le collectif et la vidéo qui leur est consacrée sur le compte Instagram Living with Rivers !

2 MIN
S’immerger
Festival

Living with Rivers : une soirée inédite de mobilisation pour les fleuves !

Le 27 octobre à 19h, IAGF et le musée des Confluences vous invitent à participer à la soirée de clôture de la mobilisation Living with Rivers. Une soirée inédite et interactive qui réunira artistes et experts des fleuves, avec des duplex depuis le Rhône, le Saint-Laurent et le Sénégal.
Lire la suite
1 MIN
S'étonner
Rhône Article

Histoire d’Ondes : comment le Marais de Vaux revient à la vie !

En mai 2022, l'Agence de l'eau Rhône Méditerranée Corse publiait le récit extraordinaire du marais de Vaux, dans l'Ain. Plus grande zone humide du Bugey, cette tourbière située à 760 mètres d'altitude abrite plus de 160 espèces végétales. Mais celle-ci était en grand danger, jusqu'à ce qu'elle bénéficie en 1992 d'un premier plan de gestion, et en 2018 d'un programme de renaturation ambitieux.
Lire la suite
1 MIN
Ressentir
Rhône Podcast

PODCAST : La renaissance du Rhône

Au coeur de Lyon coule le fleuve Rhône. Bernard Pont le connaît bien. Il travaille pour la réserve naturelle de l'île de la Platière près de Valence depuis trente ans. Il raconte sa quête pour redonner au Rhône sa vraie nature.
Lire la suite
VOIR TOUTES LES ACTUALITÉS